Europe Indoor : Kévin Luron, un sarthois à Belgrade



Grâce a un saut tombé dans le parfait timing aux Championnats de France Indoor à Bordeaux, Kévin Luron va défendre avec fierté les couleurs tricolores aux Championnats d'Europe Indoor. Le jeune sarthois spécialiste du triple-saut revient avec nous sur ces derniers mois avant d'aborder son concours européen qui débute ce vendredi à 18h20.

Après ta blessure aux Championnats de France élite en 2016 (Angers), comment as-tu abordé ton retour à la compétition ?

Après cette frustration, j'ai travaillé tout l'été avec mon entraîneur et mon préparateur physique pour revenir en forme. La trêve a été longue et j'ai seulement pu reprendre goût à la compétition cet hiver. Le triple-saut est une des disciplines les plus complètes de l'athlétisme et il était important de reprendre dans de bonnes conditions.

Quel a été justement ton programme hivernal en Indoor ?

Je n'ai finalement pas beaucoup sauté. J'ai participé au Meeting de Tignes début janvier sur un élan réduit puis je devais faire Val de Rueil mais des crampes m'ont empêché de sauter. J'ai donc tout misé sur les France !


Kévin Luron s'entraîne à Montfort-le-Gesnois. / Photo Le Maine Libre

Tu as réussi les minimas européens et effacé ton record personnel en salle dès ton premier essai aux France Indoor à Bordeaux. Tu y décroches également la médaille d'argent. T'attendais-tu à ce résultat ?

La forme était la, je savais que je pouvais performer. Mais en faisant 16m72, je n'ai pas eu l'impression de faire un saut exceptionnel, d'avoir tout donné. C'est d'autant plus positif pour aller encore plus loin. Avec tous les français présents (Benjamin Compaoré, Jean-Marc Pontvianne ...), il a fallu attendre la fin du concours pour la délivrance et la médaille ! C'est une belle récompense du chemin parcouru depuis la blessure et une source de motivation supplémentaire pour la suite.

"C'est une belle récompense du chemin parcouru depuis la blessure et une source de motivation supplémentaire pour la suite."


À 25 ans, C'est ta première véritable sélection internationale chez les seniors. Quels souvenirs gardes-tu de tes sélections jeunes en équipe de France ?

Ce sont des moments très importants dans une carrière. L'effervescence du collectif joue aussi son rôle et on y apprend beaucoup. Aux Championnats d'Europe Junior en 2010, je n'avais pas passé le cap des qualifications. C'était chose fait 3 ans plus tard aux Mondiaux Espoir avec une place de finaliste. Un championnat s'aborde totalement différemment d'un meeting et on progresser étape par étape !


Le podium des championnats de France Indoor 2017 à Bordeaux. / Photo Kevin Luron

Tu pars en Serbie avec la 6e marque des engagés. Quels objectifs t'es tu fixé pour ce championnat ?

La sélection était le premier objectif de cet hiver, maintenant il va falloir tout donner et confirmer la forme du moment. Il faudra passer le cap des qualifications et comme tout compétiteur, le but est d'aller le plus loin possible. Je ne me mets pas de freins ni de pression particulière. Il faudra rentrer de Belgrade sans regrets et en ayant pris le maximum de plaisir !

"C’est une grande fierté pour moi d’honorer cette première sélection internationale sous les couleurs de l'Entente."

Tu seras en lice avec Jean-Marc Pontvianne et Melvin Raffin, qui honorent aussi leur première sélection en senior et arrivent avec les meilleures performances européennes. Connais-tu tes autres adversaires ?

Je n’ai pas trop regardé les performances au niveau européen. Je sais que les meilleurs sont les français, qu’ils seront bien présents et que j'ai l’habitude de côtoyer sur les compétitions. Je sais que le niveau est très dense et que tout le monde sera en forme. Il faudra donner le meilleur.


Photo d'équipe pour la sélection des Championnats d'Europe Indoor à Belgrade. / Photo FFA

Tu as rejoins l'ESA cette année pour un retour aux sources (Kevin s'entraîne à Montfort-le-Gesnois et est né au Mans). Que représentent ces nouvelles couleurs pour toi ?

C’est une grande fierté pour moi d’honorer cette première sélection internationale sous les couleurs de l'Entente. En arrivant dans le club, il y avait avant tout la volonté de promouvoir les disciplines athlétiques. La Sarthe est connue pour le demi-fond et la route. Mais il y a aussi de nombreux talents ailleurs, je pense notamment aux frères Ngo sur les Haies. Il faut les mettre en avant, soutenir les clubs dans la formation des jeunes et on se doit de représenter au mieux la Sarthe pour montrer la voie !

Merci à Kévin Luron et bon courage à lui pour son concours. Entrée en lice ce vendredi à 18h20 pour les qualifications, à suivre en direct sur le site de la Fédération Française d'Athlétisme.

> Suivez en direct les Europe Indoor de Belgrade

> Le palmarès de Kévin Luron

#compétition #athlétisme #championnats #FFA #triplesaut #NGO