Guy Ontanon, premier rendez-vous des Universités de l'ESA


Comme nous vous l'avions annoncé au mois de Septembre, cette deuxième saison de l'Entente sera rythmée ponctuellement par des interventions d'athlètes de haut niveau ou de coach inspirants.

Le premier d'entre eux interviendra vendredi prochain, le 28 Octobre, entre 14h et 17h sur le stade Coulaines.

Vous êtes tous invités à venir partager ce moment avec nous, athlètes et entraîneurs.

Les sprinteurs bien sûr seront les premiers concernés , mais l'approche du haut niveau et de l'athlétisme en général de Guy Ontanon, peut bénéficier à tous !

Alors nous vous attendons nombreux vendredi :)


EN SAVOIR PLUS SUR GUY ONTANON

De l’enseignant d’éducation physique et sportive à l’entraîneur de haut niveau

Guy Ontanon a un parcours qu’il qualifie « d’assez atypique ». Après un baccalauréat technique, il réalise des études en STAPS pour devenir maître auxiliaire (1983), puis professeur d’EPS (1990). D’abord spécialiste de basket de niveau régional/national et entraîneur dès ses 16 ans, il développe une spécialité « athlétisme » dans le cadre de ses études. Professeur fortement impliqué dans le sport scolaire (UNSS) en basket-ball et en athlétisme, il lance au début des années 1990 avec Jean-Charles Trouabal (recordman du monde en relais 4 × 100 m) un pôle de rassemblement des élèves. Jeune entraîneur d’athlétisme, G. Ontanon bénéficie de l’expérience de cet athlète qui lui fait « découvrir sa manière de percevoir le sprint d’athlète de très haut niveau ».

A partir de 1992, G. Ontanon entraîne dans un club d’athlétisme, avec dès 1994 des cadets-juniors en réussite au niveau des championnats de France et des sélectionnés pour les championnats du monde junior. Il est repéré par la Fédération française en la personne de Georges Maîsetti, qui devient par la suite son « père spirituel de l’athlétisme ». Alors entraîneur responsable des relais, Maîsetti est mondialement reconnu dans le champ et il « transmet » par la suite en partie son savoir à G. Ontanon. Un an et demi après la rencontre avec Maîsetti, G. Ontanon est en charge de l’équipe de France junior de relais.

En 1996 aux championnats du monde à Sydney, « les garçons font vice-champions du monde, on bat le record de France qui datait de 20 ans d’âge dans le 4 × 100, les filles font quatrième à un millième de la troisième place ». Il poursuit jusqu’en 1998 où les garçons sont vice-champions d’Europe, les filles sont championnes du monde à Annecy sur le 4 × 100 (dirigé par Laurence Bily).

En 1999, il devient adjoint de Patrick Bourbeillon sur l’équipe de France sénior masculine de relais. De 2006 à 2010, il vit une expérience professionnelle marquante dans la team Lagardère comme «directeur du développement du haut niveau athlétisme ».

Il a était successivement l'entraîneur de nombreux sprinteurs de haut niveau, Fabe Dia, Christine Arron, Ronald Pognon, Jimmy Vicaut pour n'en citer que quelques uns.


0 vue