Meeting National d'Angers : 4 records personnels dont Mattéo Ngo en 13"80 (-0.4) pour sa rentrée

15 MAI 2021

Entre pluie et vent, nos athlètes ont réussi à faire partie des éclaircies de la journée dans le clan sarthois. En effet, 4 d'entre-eux ont établi un nouveau record personnel sur la piste d'Angers, qui recevra dans un peu plus d'un mois les Championnats de France Élite. Les juges officiels étaient eux aussi en répétition général avant cet évènement décisif.

Mattéo Ngo nous avait confié qu'il était en quête de sensations depuis le retour de son stage en Corse, où il avait répété ses partitions en stage national. Et comme d'habitude, lorsqu'il est dans cet état, il arrive à sortir une course de bonne qualité. Aujourd'hui à Angers, la course n'était pas de qualité techniquement mais chronométriquement (13''80, -0.4) parlant, puisqu'il bats son record personnel dès sa rentrée. "Bonne rentrée aujourd'hui, je fais deux chronos réguliers et je bats mon record personnel. Je venais chercher un point de départ à ma saison et je l'ai trouvé. donc c'est un bon point. Et puis les courses n'étaient pas super propre (aucune fluidité, ni de relâchement sur la haie) donc j'ai des choses à améliorer. Ça sent bon pour la suite!" Cette phrase peut aussi résumé la course d'Isalys, qui, après avoir claqué un 2'17''48 sur 800m, enchaîne en battant son record hivernal sur 1500m (4'44'07). Gaetan Pernet, son entraîneur et elle-même y pensait mais cela n'était pas joué d'avance. En courant face à des conditions météorologiques désavantageuses, Isalys a suivi le rythme sur la première partie de course pour prendre ses responsabilités sur la fin de course. Satisfaite, elle raconte : "Une fille est partie directement sur le bon rythme donc j'ai suivi mais elle a commencé à relâcher le tempo. Puis une sénior a pris la relève (elle gagne d'ailleurs en 4'39) mais je n'ai pas forcément cherché à la suivre. J'aurais peut-être du tenter mais bon pas grave. Je suis très contente du chrono, pour mon 2ème 1500m en extérieur, malgré les conditions météo (vent + pluie) qui n'étaient pas fameuse durant la course... J'avais de bonnes sensations et ça promet!"

Cameron faisait son retour sur 110m haies après quelques années sans compétition sur la distance. Il bat donc son record personnel et retrouves le plaisir de courir en compétition : "Un peu d'appréhension, ça faisait longtemps que je n'avais pas couru et j'ai eu quelques pépins physiques le mois dernier. Je voulais pas aller trop vite, donc c'était relâché, tranquille, la première course je devais être à 80% et j'ai même pas cassé. Et ça m'a permis de me mettre en confiance. J'en ai mis un peu plus sur la finale mais le chrono est resté sensiblement le même, je suis passé de 14''49 (+1.2) à 14''47 (+1.4) parce que j'ai fait plus de fautes techniques. Donc c'est correct pour une rentrée, sans trop y aller comme un burin non plus. Les chronos vont descendre petit à petit." C'est ce qu'on souhaite aussi à Benjamin Delabarre-Thompson qui a couru son 200m en 22''70 (+1.4), une semaine après son 400m, qu'il juge décevant. "Je suis arrivé, je pouvais en refaire un autre tellement je ne suis pas fatigué. Quelque chose ne va pas mais je ne sais pas quoi... On va voir cela avec le coach et repartir de l'avant." explique-t'il. Enfin, Gautier Loones, une semaine après avoir fait un 200m record à Coulaines (malheureusement trop venté), il réalise 22''43 (+1.4) au 200m. "Satisfait par le temps, mais il y a beaucoup de choses à revoir tant mentalement que techniquement. Cela va me servir de leçon. Je sais pas comment expliqué cela. J'étais un peu impressionné par le niveau de certains athlètes (NDLR : Mouhamadou Fall, Loïc Prévot, Paul Tritenne pour ne citer qu'eux) même si j'ai déjà fait des championnats de France, là j'étais déjà sorti de ma compétition avant même d'y entrer. Je referais un prise de performance la semaine prochaine à Coulaines, sur 200m pour travailler une nouvelle fois la vitesse avant le 400m."

Philippe Leprévost (Président du Comité Départemental de la Sarthe et Président de la commission CSO au niveau des Pays de la Loire) conclue cette belle journée, au nom de tous les juges présents, par ces quelques mots : "Magnifique journée avec un niveau sportif jamais vu dans notre ligue, hormis lors des France Élite. Dix juges sarthois, dont 5 de l'Entente Sarthe Athlétisme, très heureux d'être présents. Karine Aubert (Vice-Présidente de l'Entente Sarthe Athlétisme) était responsable COVID et mobilisée pour le contrôle anti-dopage, Yannick Gendron juge départ, Philippe Simier responsable de la "chrono" vidéo. Yves Deleant était juge à la perche et moi-même en tant que juge officiel en charge du logica, la plateforme administrative des compétitions. Belle prestation de nos athlètes sarthois. Pour l'ESA, seconde animation COVID le 22 Mai. Venez nombreux avec vos juges et athlètes (sans public, puisque à huit clos).".